J’irai votre Juppé au second tour de la pirmaire de droite

Dimanche, j’irai voter Juppé car il vaut mieux une vieille droite modernisante qu’une vieille droite réaco-pétainisante.

Et surtout car il faut sortir Fillon de la course :
1. Fillon c’est le programme libéral rêvé, en tout cas pour moi, et donc c’est celui qui ne se réalisera pas : comme Hollande avec sa finance ennemie et son vote des étrangers avait été le programme rêvé de gauche, “Fillon président” ne sera qu’une succession de reculades et de pantalonnades qui détruira in fine le parti LR, comme Hollande a détruit le PS.
2. Fillon c’est la nouvelle figure de l’entrisme de Poutine en France, Poutine qui vient encore ce mercredi d’adouber Fillon dans les médias – mais pour qui se prend-il ! Fillon c’est faire le choix Poutine, pire ennemi de l’Occident, de l’Europe, fossoyeur de la Crimée et de l’Ukraine, allié de Bachar et du Hezbollah – pas exactement une version du monde que j’aimerais expliquer à mes enfants
3. Fillon est la meilleure chance qu’ait la France pour obtenir un second tour Mélenchon – Le Pen à la présidentielle : clivant la gauche, Fillon renforcera le seul parti vraiment anti-libéral qu’est le Front de Gauche, et, incapable d’apaiser au centre, il perdra beaucoup vers Macron et surtout vers Bayrou, qui se présentera si Fillon l’emporte. On peut rire aujourd’hui mais n’oublions pas le score de Bayrou en 2012, 9 %, donc sa capacité à venir siphonner les voix LR. Et d’ailleurs, Mélenchon c’était 11% en 2012 alors que… Hollande déclarait la guerre à la finance. A combien sera-t-il avec personne au PS et Fillon à droite ? A méditer…
4. Et Fillon c’est la vieille France catho tradi, qui sent le camphre, pas trop virulente certes mais qui aime pas trop les homos ni les Juifs. J’encourage d’ailleurs mes coreligionnaires français à méditer sa “bourde” de cette semaine, qui n’est d’ailleurs pas sa première à l’encontre des Juifs ni, on l’imagine bien, un hasard en cette semaine où chaque phrase compte : “[La France] a combattu par le passé la volonté des Juifs de vivre dans une communauté qui ne respectait pas toutes les règles de la République française.” Il parle de quoi, des années 40 ? On se demande vraiment à quelle époque il fait allusion, mais on on ne se demande pas à quel sentiment inavouable chez les « bons Français » il fait appel…
Si la guerre contre l’islamisme est en effet la bataille à livrer et à gagner en France ces 10 prochaines années, je ne sache pas que raviver la flamme pétainiste et brosser dans le sens du poil ceux qui prient en latin fasse partie des armes à utiliser.
5. Et puis, finalement, qui voulons-nous pour nous représenter, pour tenir tête à Poutine, à Marine Le Pen et à Trump : un petit Monsieur discret qui n’a même pas réussi à tenir tête à Sarkozy en 5 ans… ou une personne ultra intelligente, à l’expérience infinie et à la répartie toujours fine et brillante ?

 

Pour toutes ces raisons, j’irai voter Juppé dimanche et vous incite à fare comme moi, que vous soyez libéral comme moi, ou de gauche, Juppé me semble être la solution de l’évidence qui pourra sortir notre pays de l’ornière.

Classe 85 Les Epesses |
Managerdanslacomplexite |
Blogdunecancereuse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | iedpsychol3paris
| Bois Blancs pour le Chalet
| Cartes postales anciennes d...